Plusieurs explorateurs ont traversé l’Ontario, mais on accorde une importance particulière au Français Samuel de Champlain, un des premiers à s’être rendu en territoire ontarien.

Cartographe précis, fin naturaliste intéressé par l’usage des plantes, important ethnographe et, par-dessus tout, visionnaire dans ses intentions d’établissement d’une Nouvelle-France en Amérique et dans ses relations avec les peuples des Premières Nations, les historiens le considèrent comme le père de la Nouvelle-France grâce aux efforts de colonisation et de conciliation qu’il a déployés tout au long de sa carrière, notamment au sud de la baie Georgienne.

La Route touristique Champlain de l’Ontario s’inspire de la grande expédition que Samuel de Champlain a menée en 1615-1616. Elle s’articule autour d’expériences offrant des services en français ou bilingues qui se veulent un reflet des aventures de l’explorateur de renom et de son legs.

La Route Champlain propose aux visiteurs un itinéraire regroupant produits, expériences et attraits aux services bilingues, assurant ainsi un certain niveau de services dans leur langue aux touristes francophones d’ici et d’ailleurs.

« Les lieux que Champlain a découverts appartiennent peut-être à un monde que nous sommes en train de perdre, mais ce monde, nous le possédons toujours. Il est encore possible d’explorer ces lieux en voiture et par avion, en canot et en kayak, en voilier et en canot pneumatique, en raquettes et à pied, car certains de ces endroits les plus magnifiques ne sont toujours accessibles qu’à pied. En tout ces endroits on peut redécouvrir ce grand découvreur en y allant soi-même, en refaisant ce qu’il a fait et en voyageant dans ces espaces en notre temps à nous. » (David Hackett Fisher, Le Rêve de Champlain)