En pagayant sur la Trent-Severn : de l’écluse 8 à la rade de Percy

Samuel de Champlain navigua la Trent en 1615

Quittez la réalité pour quelques instants et imaginez-vous pagayer chaque jour (et non pas juste une activité de vacances), voyageant à travers le Canada sans emprunter de routes, en suivant la Sagetewedgewam (nom ojibwa de la rivière Trent, qui signifie «rivière difficile à parcourir»).

C’était avant que la technologie des canaux et des écluses à ascenseur permettent la navigation sur les rivières et les lacs qui composent la voie navigable Trent-Severn, longue de 387 km. Imaginez alors que vous arrivez à une intersection de la voie navigable, juste à l’ouest de Little Bobakaijuen (l’actuel Hastings) : vous devez choisir entre effectuer un portage de 14,5 km ou continuer à la rame et risquer votre vie en affrontant des rapides et en contournant des chutes impressionnantes (dénivelé de 220 pieds), et ce, sur les 43 prochains kilomètres ! Et il se trouve que vous voyagez avec au moins 500 autres pagayeurs. Nous sommes en 1615 et vous vous appelez Samuel de Champlain. Que décidez-vous ?…

Le choix de l’explorateur reste encore un mystère, mais une expérience proche de la réalité s’offre à vous en suivant les rives de la rivière Trent en canot, de Percy Reach au sud de l’écluse 8. En explorant l’embouchure de Percy Creek (sur la rive nord-ouest du tronçon), on peut se demander si Champlain et ses troupes ont effectivement emprunté de plus petits cours d’eau entre Rice Lake et Percy Reach sur une aussi longue distance, perdant un temps précieux tout en s’approvisionnant en poisson et gibier nécessaires à leur expédition de 39 jours, de la Huronie jusqu’au fort Iroquois.

Vous pouvez cueillir votre propre « Sweet Gale » pour en faire du thé suivant les traditions millénaires des peuples des Premières Nations qui utilisaient depuis des centaines d’années avant l’arrivée de Champlain ce que l’on appelle maintenant le portage de Percy.

La voie navigable a été modifiée depuis le temps de Samuel de Champlain et on peut être emprunt d’une certaine nostalgie en repensant à ces espaces sauvages et ces incroyables rapides rugissants, apprivoisés par le développement technologique et le progrès. Toutefois, il existe de traces indéniables de cette nature résiliente qui nous offre une fenêtre sur l’expérience vécue par les explorateurs qui ont descendu la rivière Trent il y a des centaines d’années.

Informations pratiques

Niveau de difficulté : Facile mais prêtez attention et respectez le traffic des bateaux à moteur.

Distance : Approximativement 3 km aller-retour (bôme de Percy), mais vous pouvez écourter ou rallonger le parcours à votre guise !

Portages : Aucun

Information sur les navettes : Voyage aller-retour, navette non nécessaire.

Comment se rendre au point de départ : à 12 minutes au sud de Campbellford. Lien vers la carte.

Location de canots et kayaks : Campbellford Paddle

Meilleure période : Vous aurez à partager la voie navigable avec des bateaux à moteurs plus imposants lorsque les écluses sont ouvertes de mai à octobre mais cette route est accessible en tout temps  en saison sans aucun portage si vous mettez vos canots ou kayaks à l’eau sur la partie basse de l’écluse 8.

Découvrez les nombreux circuits de canotage de la région de Northumberland en cliquant ici.

Information supplémentaire sur les chemins empruntés par Champlain (en anglais seulement) :

Richardson, Stewart. Champlain’s Route To Lake Ontario?

Heritage Gazette of the Trent Valley, Vol. 20, no. 1 pp3-9 May 2015

AH Gallery – Percy Portage Exhibit Video

Route Champlain Percy Portage

Pour savoir plus sur la région de Northumberland et planifier votre voyage :

 

 

 

Notez et écrivez un commentaire

Kelleher Road 26
Campbellford K0L 1L0 ON CA
Obtenir un itinéraire