Expéditions en VTT Bear Claw Tours

L'aventure vous attend ici!

Bear Claw Tours | Aventures en véhicules tout terrain (VTT)

Une spectaculaire expérience en VTT entièrement canadienne d’une durée de trois à quatre heures est une activité parfaite pour découvrir le milieu sauvage pendant un avant-midi ou un après-midi!

Nous possédons un réseau de sentiers privés de 1 000 acres, des modèles actuels de VTT 4X4 Honda à servodirection entièrement automatiques, de l’équipement de sécurité, des collations et des rafraîchissements pour la randonnée, des guides chevronnés, des directives de sécurité complètes, un paysage spectaculaire du Bouclier canadien et suffisamment d’adrénaline pour vous donner l’envie de revenir!

Appelez-nous au 705-746-9481, nous pouvons vous aider à organiser votre AVENTURE EXTRAORDINAIRE!

CHAMPLAIN AU SUD DE LA BAIE GÉORGIENNE

Début du mois d’août 1615 : voici Champlain arrivé au sud de la baie Georgienne. Il séjourne ici quelques semaines, part en expédition, puis revient quelques mois. Il profite de son passage pour arpenter et encore décrire la région et pour noter ce qu’il observe chez ses hôtes Hurons Wendats : leur organisation, leurs mœurs…

Il chemine de village en village. Il y en a 18 dans la région, habités par 2000 personnes : baie de Matchidache, baie du Tonnerre, Toanché, Carmaron, Carhagouha. L’explorateur se déplace aussi vers l’ouest, en territoire pétun. « Ce pays est tres beau, & bon, par lequel il faict beau cheminer », écrit-il.

Les collines, les ruisseaux rendent le terroir agréable et rappellent à Champlain la Bretagne et les arbres, ceux de la France. Les terres sont fécondes. Il voit des vignes, goûte aux prunes, aux framboises, aux fraises, aux petites pommes sauvages, aux noix, aux merises et aux cerises. Les sapinières sont l’habitat de perdrix et de lapins. Avec le maïs, les citrouilles et les herbes, les récoltes sont variées. Champlain est fasciné par ce terroir agréable. C’est une terre d’abondance, où les récollets et les jésuites éliront domicile.

Baie Georgienne

Formant un bras au nord-est du Lac Huron, la baie Georgienne est située au centre sud de l’Ontario. Elle est protégée du lac par l’arête calcaire de l’Escarpement du Niagara, qui s’allonge dans un grand arc vers le nord-ouest jusqu’à la Péninsule Bruce. La baie est alimentée par le lac Supérieur, par la voie du chenal Nord, entre l’île Manitoulin et la rive nord et, indépendamment, par les rivières Mississagi, Spanish, des Français, Magnetawan, Muskoka, Severn et Nottawasaga. Le détroit entre la péninsule Bruce et l’île Manitoulin s’appelle le chenal Main (25 km de largeur).

Contrastant avec les douces falaises de calcaire de la côte ouest, la côte est, taillée dans le dur rebord du BOUCLIER canadien, est découpée en myriades de baies, d’anses et de criques, sans compter les milliers d’îles éparpillées le long du littoral. À l’intérieur, dans la courbe sud-ouest de la baie Nottawasaga, il y a de nombreuses plages de sable, dont la plus longue est celle de Wasaga. Autour de la baie (du sud-ouest au nord-est) se trouvent Owen SoundCollingwood, Wasaga Beach, Midland, Port McNicoll, Victoria Harbour et Parry Sound. En été, la population de touristes dépasse celle des résidants.

Étienne Brûlé est le premier Européen à découvrir la baie (peut-être vers 1610), et Champlain y vient par la rivière des Français (1615) pour visiter les Hurons qui vivent sur une petite péninsule le long de la côte sud-est (voir Huronie). Les missionnaires jésuites arrivent dans cette région vers les années 1620, et, en 1634, Brébeuf est chargé d’y fonder une mission permanente (Sainte-Marie-des-Hurons).

Source : L’Encyclopédie Canadienne

PARRY SOUND ET LES ENVIRONS

Explorez 30 000 îles disséminées près de la baie Georgienne, sept parcs provinciaux ainsi qu’une réserve de biosphère de l’UNESCO.

Notez et écrivez un commentaire

Shoebottom Road 35
Parry Sound P2A 2W9 ON CA
Obtenir un itinéraire