Musée Sturgeon River House

Sturgeon River House a été créé afin de promouvoir et conserver la culture et le patrimoine de la population de la municipalité de Nipissing Ouest.

Notre mandat : dépeindre le commerce de la fourrure pendant la période allant de 1623 jusqu’à 1879, de même que représenter la vie des pionniers de l’histoire de Nipissing Ouest pendant la période allant de 1878 à 1939; promouvoir la création d’une société historique locale pour susciter un intérêt accru envers le patrimoine; reconnaître les contributions culturelles de nos trois groupes fondateurs : les Autochtones, les Français et les Anglais.

Visitez notre page Facebook et participez à nos nombreux événements!

Crédits : West Nipissing Chamber of Commerce (Mathieu Seguin and MotionArc Studios)

Nippissing Ouest

La Joie de vivre actuellement affichée sur le panneau d’accueil à Nipissing Ouest fut véritablement vécue par Champlain les 26 et 27 juillet 1615. À son arrivée au village des Nipissings, qui signifie “les gens du petit lac” en rapport au grand lac Huron, Champlain se présenta au nom du roi de France et remit une hache en métal au chef de la tribu en signe d’égalité et de fraternité. Les alliances auraient été scellées par la cérémonie du calumet présidée par les anciens. L’hospitalité fut chaleureuse.

Champlain dit que les Nipissings “ont festoyé à maintes reprises, selon leur coutume”. Ils allèrent chasser et pêcher pour nous accueillir du mieux qu’ils le pouvaient. Champlain raconte aussi que lors d’un festin il mangea “un très bon poisson d’un pied-du-roi de long” (ancienne mesure française équivalent à 32,6 centimètres). Fort probablement ce poisson délicieux était un doré jaune, car il fait la réputation du lac Nipissing depuis toujours. L’histoire ne nous dit pas cependant si le doré jaune de Champlain lui fut servi en filet ou en brochette. Filets de doré jaune.

Mardi le 28 juillet Champlain reprit la route à l’aube d’une journée prometteuse vers la rivière des Français où se décharge le lac Nipissing. Il en garda un beau souvenir.

Le peuple des Nipissings contrôlait la route commerciale la plus directe entre Montréal et le Grand Ouest. Elle réveillait tous les explorateurs en eux, sachant qu’elle devenait de plus en plus désirable pour la première économie d’une Ontario prospère.

Nipissing Ouest compte 9 500 francophones sur 14 300 habitants.

Extrait de Notre Place : Découvrez le portrait de famille des municipalités de l’Ontario à travers le carnet de voyage dans l’espace français de l’Ontario proposé par l’Association français des municipalité de l’Ontario (l’AFMO)

Pour en savoir plus et planifier votre voyage dans la région du nord-est de l’Ontario :

Notez et écrivez un commentaire