Parc Provincial Rivière des Français et Centre des Visiteurs

Célébrons 125 ans!

Avant l’aménagement des routes, la rivière des Français était la voie commerciale empruntée par les Autochtones vers les Grands Lacs à l’ouest et le Canada.

Puis les explorateurs français (dont Samuel de Champlain), les commerçants de fourrures et les voyageurs canadiens-français ont suivi.

Faites à votre tour l’exploration de ce patrimoine par une halte au centre des visiteurs du Parc provincial de la Rivière-des-Français.

Le centre des visiteurs collabore avec les communautés autochtones locales afin d’accueillir les festivals, les artisans et les ateliers culturels axés sur la culture des Premières Nations, des Métis et des francophones.

Chargez votre canoë, apportez votre tente et empruntez les mêmes voies de navigation et de portage que ceux qui l’ont fait par le passé.

Pour en savoir plus sur votre prochaine aventure avec Parcs Ontario, suivez-nous sur Facebook!

Les voix de la rivière : explorer le Centre d’accueil de la rivière des Français

Pouvez-vous entendre l’eau parler? Les eaux de la rivière des Français ont de nombreuses voix.

Ces voix ont parcouru la rivière et ont vécu sur ses rives. La rivière des Français a vu passer des personnes et leur culture, et des marchandises, au fil de milliers d’années. Des Autochtones de l’Ontario ont canoté sur cette rivière, laquelle est reliée à des voies navigables qui traversent l’Amérique du Nord dans le cadre d’un réseau commercial transcontinental.

Des marchands français ont été guidés par ces Autochtones à travers les Grands Lacs, et ont créé un empire de la traite des fourrures qui deviendrait plus tard britannique, puis canadien et américain. Plus tard, l’exploitation forestière, la pêche et les loisirs ont remplacé la traite des fourrures sur la rivière.

Des années plus tard, les voix autochtones sont toujours là. Elles sont célébrées au spectaculaire Centre d’accueil de la rivière des Français.

La rivière des Français, qui est longue de 105 kilomètres, a été la toute première rivière du patrimoine canadien, dans le cadre du Réseau des rivières du patrimoine canadien. Cette consécration reconnaissait son exceptionnel patrimoine naturel et culturel, et ses non moins exceptionnelles possibilités de loisirs.

La rivière était reliée à un réseau de traite transcontinental et a constitué pendant des milliers d’années un important itinéraire de traite et de voyage pour de nombreuses nations autochtones. Beaucoup plus récemment, les marchands de fourrures européens et canadiens utilisèrent ce réseau de traite du XVIIe au XIXe siècle. La Première Nation de Dokis vit sur cette rivière.

Sentier Recollet Falls

Pour les plus aventureux, le sentier de 1,5 km Recollet Falls longe le bord de la gorge et aboutit à la chute Recollet.

Un court portage contourne la chute. L’ont emprunté un certain nombre de personnages célèbres du passé, du chef algonquin Iroquet, au XVIIe siècle, à l’explorateur français Samuel de Champlain, et à Radisson et Des Groseilliers, qui ont joué un rôle-clé dans la fondation de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Source : Extrait de l’article “Les voix de la rivière : explorer le Centre d’accueil de la rivière des Français” (Dave Sproule, Blog de Parcs Ontario, 2018)

Pour en savoir plus et planifier votre voyage dans la région du nord-est de l’Ontario :

Notez et écrivez un commentaire